23 novembre 2022
21 novembre 2022
14 novembre 2022
10 novembre 2022
09 novembre 2022
07 novembre 2022
04 novembre 2022
02 novembre 2022
02 novembre 2022
25 octobre 2022
20 octobre 2022
18 octobre 2022
04 octobre 2022
30 septembre 2022
28 septembre 2022
27 septembre 2022
26 septembre 2022
22 septembre 2022
21 septembre 2022
21 septembre 2022
16 septembre 2022
14 septembre 2022
12 septembre 2022
05 septembre 2022
02 septembre 2022
29 août 2022
25 août 2022
19 août 2022
17 août 2022
01 août 2022
27 juillet 2022
08 juillet 2022
07 juillet 2022
07 juillet 2022
06 juillet 2022
06 juillet 2022
04 juillet 2022
28 juin 2022
24 juin 2022
21 juin 2022
19 juin 2022
17 juin 2022
14 juin 2022
13 juin 2022
13 juin 2022
12 juin 2022
01 juin 2022
30 mai 2022
30 mai 2022
25 mai 2022
17 mai 2022
16 mai 2022
13 mai 2022
12 mai 2022
10 mai 2022
24 avril 2022
20 avril 2022
19 avril 2022
13 avril 2022
13 avril 2022
11 avril 2022
07 avril 2022
06 avril 2022
06 avril 2022
05 avril 2022
30 mars 2022
29 mars 2022
29 mars 2022
24 mars 2022
22 mars 2022
21 mars 2022
18 mars 2022
16 mars 2022
15 mars 2022
14 mars 2022
02 mars 2022
27 février 2022
25 février 2022
24 février 2022
21 février 2022
16 février 2022
15 février 2022
15 février 2022
14 février 2022
11 février 2022
08 février 2022
02 février 2022
02 février 2022
31 janvier 2022
28 janvier 2022
27 janvier 2022
26 janvier 2022
24 janvier 2022
19 janvier 2022
18 janvier 2022
14 janvier 2022
12 janvier 2022
11 janvier 2022
11 janvier 2022
10 janvier 2022
07 janvier 2022
06 janvier 2022
06 janvier 2022
30 décembre 2021
29 décembre 2021
22 décembre 2021
22 décembre 2021
15 décembre 2021
Logo facebook
Logo Twitter
Logo Instagram

Dames de France

la Mairie de Perpignan prend ses responsabilités

Afin de redonner vie à un site stratégique pour l’économie perpignanaise, la Mairie de Perpignan a fait une offre de rachat des Dames de France à hauteur de 3 millions d’euros, acceptée par les directoires de la Banque des Territoires et la Caisse d’Epargne, les deux établissements actionnaires de la SCI.

« Nous allons désormais travailler à redonner vie à l’ensemble de ce bâtiment afin qu’il devienne un lieu central pour notre jeunesse et le dynamisme économique de notre territoire » a déclaré Louis Aliot, le maire de Perpignan. Ce rachat permet à la Ville de Perpignan d’avoir une totale maîtrise des activités qui y seront exercées, d’éviter la vacance, et de valoriser le bâtiment comme une source d’attractivité, en accueillant notamment l’Ecole 42.

  • L’Ecole 42, fondée par Xavier Niel (fondateur de Free) en 2013, forme en 3 ans aux métiers du code et de développeurs. Cette école est entièrement gratuite, sans condition d’obtention de diplômes, sans limite d’âge (à compter de 18 ans). Considérée comme « Ecole de la seconde chance », les étudiants sont en charge de leur propre réussite. Le taux de recrutement est de 100% à la sortie de l’Ecole. Dans le cadre du développement de la filière numérique, la Ville de Perpignan a ainsi l’opportunité de pouvoir implanter une Ecole 42 sur son territoire, qui serait la seule en Région Occitanie. Cette nouvelle école apporterait ainsi une nouvelle offre de formation en complémentarité avec les offres déjà existantes.

Partager cette page sur